Introduction
Description
Organisation
Guerres
Armes
Contact
  Les Fourmis  
Especes Fourmilière Reproduction/Développement Développement

La croissance d'une fourmi est composée de quatres stades succesifs

Oeuf, larve, cocon, nymphe :

Les oufs minuscules, blancs ou jaunâtres, éclosent de deux à six semaines après leur ponte par la reine et donnent naissance a des larves blanches.

Oeuf, larve, nymphe :

Oeufs :

Nymphes :

Cocons :

Après une période de quelques semaines à plusieurs mois, les larves deviennent nymphes, communément mais incorrectement appelées oufs de fourmis. Chez certaines espèces, les nymphes sont nues, mais chez d'autres elles se trouvent à l'intérieur d'un cocon tissé à partir d'une substance sécrétée à la fin du stade larvaire.

Les adultes succèdent finalement au stade nymphal.

Nymphe:

Tout au long de leur développement, les fourmis immatures sont nourries, nettoyées et protégées par les ouvrières adultes.

Contrairement à de nombreuses espèces d'insectes à métamorphose complète, la fourmi atteint sa taille maximale à la fin du stade nymphal.

LES FOURMIS RECONNAISSENT LE SEXE DE LEURS LARVES :

Chez les Abeilles et les Fourmis, et plus généralement dans l'ordre des Hyménoptères, les mâles naissent d'oufs vierges et les femelles d'oufs fécondés.

Ce déterminisme très spécial du sexe, connu sous le nom d'haplodiploïdie, entraîne des asymétries génétiques entre les divers représentants de la fourmilière : un conflit oppose les reines à leurs ouvrières, ces dernières "préférant" investir plus d'énergie dans l'élevage des femelles que dans celui des mâles.

Les ouvrières de la fourmi d'Argentine
sont capables de reconnaître le sexe des larves qu'elles élèvent.

Elles peuvent ainsi identifier, pour les détruire et les consommer, les larves mâles, biaisant de la sorte la rapport des sexes (le sex-ratio) dans un sens qui leur est plus favorable pour la transmission de leur patrimoine génétique.

Ce système haplodiploïdie amène les ouvrières à être bien plus proches de leurs sours (avec lesquelles elles partagent les 3/4 de leurs gènes) que de leurs frères éventuels (1/2 du génome en commun).

Placez dans cette zone le texte de votre choix. Placez dans cette zone le texte de votre choix.

 
© Tout droit réservé par G@f