Introduction
Description
Organisation
Guerres
Armes
Contact
  Les Fourmis  
Especes Fourmilière Reproduction/Développement Reproduction

Au printemps, par temps chaud ou orageux, le dôme s'agite et on assiste au départ des mâles et femelles ailés.

On les retrouve en grande concentration dans une prairie (loin du dôme afin d'éviter la consanguinité) qui reste la même chaque année.

Pendant que les femelles planent, elles sont fécondées par les mâles qui meurent immédiatement après.

Il faut savoir que sur mille femelles, seulement deux ou trois créeront une société.

Le vol nuptial :

Fourmi sexuée :

Accouplement :

Reine :

On distingue les différentes sortes de fourmis essentiellement par leur taille ( les reines et les mâles sont les plus gros) et par la présence et l'absence d'ailes (seuls les mâles et les reines en possèdent, la reine les perd après le vol nuptial. En effet, la reine s'arrache les ailes pour les manger ce qui lui procure l'énergie necessaire pour pondre ses premiers oeufs).

 

Les différents habitants de la fourmilière (en bas de l'image en grandeur réelle) :

 

LE NOUVEAU NID :


Une fois fécondées, les futures reines garderont les semences des mâles toute leur vie.

Elles vont immédiatement se mettre à la recherche d'un habitat pour fonder une société.

Dès qu'elles trouvent un lieu favorable, elles détachent leurs ailes qui sont devenues inutiles pour les manger, ce qui procure une source d'énergie nécessaire à la ponte pour la future reine.
Pour ce procurer de l'énergie, elles mangeront également leurs premiers oeufs.

Elles commencent ensuite à creuser une chambre souterraine dans laquelle elles se tapissent.

Reine au milieu de ses premières ouvrières, oeufs, larves et nymphes:

 

Il est bon de remarquer que la reine est très polyvalente à cet instant de la vie. Puis, plus le nombre d'individus de la colonie augmente et plus ses taches se restreindront à la ponte...

Une fois dans cette chambre souterraine, sans autre nourriture que les réserves de son abdomen, la reine commence à pondre.

Les jeunes larves vont mettre des mois à devenir des ouvrières. Pendant ce temps (près d'un an), la reine et ses progénitures mangent une partie des oufs.

Après près d'un an, les ouvrières percent les murs de la chambre et vont chercher les premiers aliments de l'extérieur. C'est le début d'une nouvelle Société.

Les mâles: Les mâles ont pour rôle d'assurer la reproduction comme les femelles mais meurent dans les jours qui suivent l'accouplement. Ils sont plus petits que la moyenne et disposent des mêmes différenciations physiques que les femmelles :
Des ailes
et trois ocelles.

Contrairement aux femelles ils sont haploîdes (un chromosome par "paire") car ils sont issus d'un ovule non fécondé. Chez les fourmis la différence entre sexe n'est pas due à un système [XX= femelle / XY= mâle] mais [XX= femelle / X= mâle].


Récapitulatif :

C'est souvent par de chaudes journées d'été que vont s'envoler les mâles et les femelles ailés, nés au printemps, pour le vol nuptial.

C'est pendant ce vol agité que les mâles vont féconder quelques femelles. La femelle qui sera fécondée ne le sera qu'une seule fois dans sa vie, elle gardera donc tous les spermatozoïdes dans sa spermathèque, qu'elle utilisera par la suite pour féconder elle-même ses oufs. Toutes les femelles non fécondées ainsi que les mâles mourront à la fin de ce vol.

Les femelles fécondées vont ensuite creuser une loge, perdre leurs ailes et refermer l'ouverture. Elles seront alors prête à pondre.
Au début la reine soignera ses oufs elle-même jusqu'à ce que les premières ouvrières apparaissent, elles prendront alors le relais pour ces soins.
C'est en général à la fin de sa vie que la reine pond des oufs qui donneront naissance à des sexués ailés. Elles seront femelles si les oufs sont fécondés, sinon ils seront mâles
 
© Tout droit réservé par G@f